Television-moliere

-------
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Damien Saez

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 302
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Damien Saez   Mar 26 Juin - 3:10

Et puis ce dernier disque je le vois bien poétique, emprunt d'espoir, et brulant plus que jamais de sincérité. Oui c'est ça, un album d'espoir, de poésie, un sourire à la vie.
Un peu comme il semblait le décrire en ces mots :



Et pourquoi pas une chanson qui s'appelerait "Que c'est beau"

https://www.dailymotion.com/video/x4mrc4


Avec Saez, on est vraiment passé par toutes les émotions et tous les styles, c'est d'ailleurs ça sa force.
Dans tout ça, ce que j'ai retenu c'est sa fibre sensible, mélancolique, qui touche le coeur et l'âme,
Un artiste qui chante avec ses tripes, d'une façon vraiment impressionnante.

Le début d'un voyage avec jour étrange,
Celui d'un journal d'adolescent,
On y retrouve sa rage, sa colère, son côté écorché présent déjà dés le début, sa volonté de changer le monde.

Avec God Bless / Katagena, c'est une une nouvelle dimension qui s'ouvre, mêlée des multiples facettes et talents de Saez, encore inconnu alors : Ses dons de compositeurs, ses grandes capacités de pianistes, ces thèmes musicaux, son romantisme, son désespoir, sa mélancolie,
Mais aussi sa révolte, sa rage,
Le tout dans un sombre climat américain, dans les funestes vestiges du World Trade Center, dans un accent spirituel et mystérieux.

Debbie, quand à lui musicalement est de très haut vole, avec du rock original,
Quand à la forme, c'est une très belle poésie ciselée et élégante qui l'entour,
Le fond, quand à lui, plus cru et plus emprunt à la débauche et à l'orgie,
Met en relief un côté engagé et dénonciateur vis à vis d'une société en perdition qui chemine vers le chemin de la décadence.

Avec Varsovie, c'est un saez en plein tourments que nous retrouvons,
Il apparaît alors en digne héritier de la chanson française à texte : Brel, Barbara, Ferré, Brassens, dont il aime parlé durant ces interviews, et qu'il revendique comme étant des influences importantes pour lui, des modèles de pensées, de philosophie.
Il apparaît également, dans une certaine part, comme héritier du Romantisme du XIXème siècle, de par les thèmes qu'il aborde (Mélancolie, Amour perdues, tourments, folies, fièvres, voyage, volonté d'un ailleurs).

Pour moi c'est l'album de la maturité. Il est simple, mais vraiment beau et sincère.
Et comme le Saez le dit si bien lors de sa tournée du bataclan 2016.
"C'est fou, plus on vieillit, plus la simplicité c'est ce qu'on préfère".

Avec Lover Prayer, on découvre une autre facette de Saez, la chanson anglosaxonne,
Sur ce terrain sinieux, il en ressort un très bel albums, avec des pépites comme Helicopters, Is it Ok ?, Yellow Tricycle, Killing the Lambs, et d'autres encore.
Il montre une fois de plus son tallent de composteur, d'arrangeur, de créateur d'ambiance et de climat.

Avec j'accuse, c'est le retour à la révolte saezienne, plus écorché que jamais.
Dénonciation de la société de consommation, du capitalisme à outrance, de la perte de la culture, de la superficialité qui ronge les villes, de leur prisons à toi ouvert, de la domination du Dieu l'Argent,

Dans cet album, c'est un saez infiniment clairvoyant et lucide, et sa voix sonne comme "un messager" qui veut réveiller en tout ceux qui l'écoutent, la volonté de se rassembler pour changer le monde.

Messina fut quand à lui, un triple albums De Spleen et de Révolte.
Rock révolté, Rock psychédélique, Orchestre Symphonique, Tango, Opéra, Drame, Tragédie,
Tant de mots encore pour le qualifier.

Le tout fini sur un morceau aux accents proustiens, ceux des souvenirs de Châtillon sur Seine, souvenirs des personnes chers.

Quand à Miami, il est radicalement opposé à Messina, car opposé aux valeurs de Saez,
C'est un album engagé, qui a pour but, tout comme J'Accuse, de dénoncer.
Dénonciation du Capitalisme, de la superficialité poussée à l'extrême, de l'hypocrisie américaine, du Dieu l'Argent, du matérialisme, de la débauche, de la décadence, de la perdition.
Le tout dans un style un peu rock très original.

L'oiseau liberté un magnifique hommage bouleversant aux âmes parties trop vite, à cause de l'ignorance et de la barbarie.
Avec en deuxième partie le retour de la révolte et de la colère.

Et pour finir Lulu, qui est l'album du populaire, de la rue, du peuple,
Avec pratiquement rien qu'une simple guitare, aux cordes usées par le temps,
Dans cette album, Saez donne la voix à ces âmes égarées par la vie, entre le charbon et le bitume,
La tristesse d'un travailleur des mines qui ne comprend plus rien de la vie et qui veut partir,
Celle d'un père de famille qui est trop éloigné de sa fille,
Celle d'une fille de joie noyée dans la tristesse et dans sa mélancolie, qui lutte chaque jour pour gagner assez de quoi nourrir ses enfants,
Celle d'un ivrogne tourmenté qui erre dans les cimetières des amours,
Celle d'un homme quitté par la femme qui l'aimait et qui promène sa peine dans les bars de Pontarlier, en espérant trouver du réconfort au fond d'une bouteille de whisky,
Celle d'un homme d'origine étranger, qui ne se sent pas en phase, jugé comme un terroriste, parce qu'il ne porte pas un nom français,
Et bien sûr celle d'un homme à bout de force, à bout de souffle, agenouillé au sol,  qui crie toute sa rage à l'Eglise Notre-Dame.

Pour moi Saez a toujours été brillant dans chaque thèmes qu'il a abordé, jamais il n'a fait les choses à moitié, il a exploré plus de milles pistes aux sentiers glissants, pour en ressortir à chaque fois des pierres polies par sa sincérité, sa rage, sa mélancolie, par toutes ces choses qui font de Saez, celui qu'on écoute tant.

Et je sais que quel que soit l'album qu'il fasse, je ne serai jamais déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://television-molieretv.forumactif.com
 
Damien Saez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Television-moliere :: Chansons officielles-
Sauter vers: